Prendre un temps pour soi… Arrêter le toujours plus!

Les écrans sont partout, boulot, transport, maison… nous sommes connectés en permanence, tournés vers le toujours plus: plus d’informations, plus de stimulations, plus de réseaux, plus d’objectifs, plus d’argent, plus de loisirs… Cette sur-information, cette sur-stimulation, ce sur-investissement du bonheur comme une quête d’un toujours mieux est épuisante. Tant pour le corps que pour l’esprit.

Comment acquérir le lâcher prise?

Déjà en prenant un temps pour soi, d’arrêt sur soi, sur ses ressentis, sur ce qui se passe pour une fois non pas à l’extérieur mais à l’intérieur de nous.

Ressentir avant d’agir, accueillir ses émotions, ne pas choisir la fuite qui a pour effet boomerang une accumulation de nervosité et de stress.

Pour cela il faut du temps… & on court après le temps…! et pourtant… ne serait ce que 5 mn par jour, apprendre à se recentrer sur soi, sur sa respiration abdominale est bénéfique. La pleine conscience de ses sensations par des exercices de sophrologie est le meilleur moyen de diminuer la réaction négative du corps face au stress. La sophrologie apprend à connaitre et comprendre les messages du corps, à puiser l’énergie en soi, à développer la sérénité.

La régularité des exercices prime sur la durée… C’est la répétition des mouvements, de ces temps pour soi au calme qui permet petit à petit de lâcher prise, de prendre du recul, de vivre un peu plus l’instant présent… sans être tournés vers le … toujours plus.

Des renseignements sur les cours de sophrologie, contactez moi:

Cabinet Ile Beaulieu

Blandine LEROY

06.82.00.14.85

www.nantes-beaulieu-sophrologie.com

LE BURN OUT chez les cadres… Fléau du XXIème siècle!

La dernière enquête cadre emploi sur le stress au travail précise que 75% des cadres jugent que l’ambiance au travail se détériore. Et parmi ses 75 % de cadres, 99% subissent un stress au travail, un stress allant même très souvent jusqu’à envahir la sphère personnelle.

Le désir de reconversion se pose alors comme une évidence chez 35% des cadres, 81% cherchent un emploi ailleurs et 15% se disent prêts à partir à l’étranger.

35% des cadres identifient ce stress comme fortement pathologique et source de grand mal être. 54% admettent ne pas lâcher prise.

Le gel des embauches, les plans de licenciement à répétition et la morosité ambiante relayée de surcroît dans les médias font régner une ambiance anxiogène et provoquent une pression nettement supplémentaire aux cadres et salariés.

Quand se déclare alors le BURN OUT?

Le burn out est un phénomène d’épuisement professionnel, émotionnel et physique résultant d’une trop longue exposition au stress professionnel. Les personnes en situation de burn out se consument de l’intérieur doucement… c’est là le danger.

Petit à petit la personne considère ses symptômes de stress comme normaux (douleurs abdominales, céphalées, sommeil perturbé, perte d’appétit, problèmes de peau), elle n’écoute plus les signaux du corps et un trop plein de stress provoque alors une « explosion ». L’effet boomerang est alors d’autant plus intense que l’état de stress dure dans le temps.

Comment éviter le BURN OUT?

La sophrologie comme méthode de relaxation permet au corps d’évacuer régulièrement les tensions nerveuses en agissant sur le système parasympathique qui a pour fonction de ramener le corps dans un état de détente (baisse du rythme cardiaque, du taux de sucre dans le sang…)

Le corps libéré de ses tensions et blocages devient alors un outil pour libérer son mental.

On peut enfin lâcher prise et se libérer de la quête de la perfection! 

La sphère professionnelle peut alors reprendre sa place, ne plus envahir les autres pans de vie.

Pensez y…écoutez les messages de votre corps…

Etre heureux n’est pas un objectif mais une façon de voyager…

Etre heureux n'est pas un objectif mais une façon de voyager... IMG_0354-300x225Notre recherche du bonheur en Occident nous entraîne vers toujours plus de progrès, d’achats, de lumière, de vitesse, de lendemains meilleurs.

Inversement, la philosophie orientale apprend à se contenter de ce que l’on a, du moment présent, de ce que la nature nous donne.

Une présence à soi dans tout ce que l’on vit nous rend plus serein. Au lieu de capitaliser sur les évènements hypothétiques qui arriveront un jour, cette conscience nous invite à vivre chaque moment de la vie du mieux que l’on peut, et à savourer les petites joies qui se présentent à nous. Et ce malgré les difficultés, les souffrances, les épreuves qui ne manquent pas de se manifester sur notre route. Le but que l’on s’est fixé pour le voyage qu’est la vie, c’est à dire nos projets, nos désirs, nos rêves, bien plus qu’une récompense, devient un support qui sous-tend nos actions quotidiennes.

Seule la pratique du silence – ne serait-ce que quelques minutes par jour – permet la rencontre avec soi-même. Le silence est présent partout: au travail, chez soi, dans la rue, dans le métro, dans son jardin… à condition de le solliciter pour qu’il se manifeste. A vrai dire, c’est un exercice comme les autres.

Il nous suffit de déplacer l’attention vers le corps grâce à une respiration consciente ou vers un ressenti sensoriel, par exemple le toucher d’une main, le battement du coeur… Le retour à la conscience du corps chasse les pensées parasites: on les voit alors défiler comme si l’on en était le témoin. Petit à petit, on commence à ressentir la paix qui vient de l’intérieur.

C’est de ce calme intérieur que naît le vrai silence, celui qui apaise et donne de la densité à ce que l’on vit.

Bonnes vacances à tous… Bon voyage…

 

 

 

La grenouille dans la marmite d’eau… ou l’inconscience du changement.

La grenouille dans la marmite d'eau... ou l'inconscience du changement. LA-GRENOUILLE1-300x215

«  Imaginez une marmite d’eau froide, dans laquelle nage tranquillement une grenouille. Le feu est allumé sous la marmite. L’eau se chauffe doucement. Elle est bientôt tiède. La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue de nager. La température commence à grimper. L’eau est chaude. C’est un peu plus que n’apprécie la grenouille. Ça la fatigue un peu…mais elle ne s’affole pas pour autant. L’eau est maintenant vraiment chaude. La grenouille commence à trouver cela désagréable, mais elle est aussi affaiblie, alors elle supporte et ne fait rien. La température de l’eau va ainsi monter jusqu’au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir, sans jamais s’être extraite de la marmite.

Plongée dans une marmite à 50°, la grenouille donnerait immédiatement un coup de pattes salutaire & se retrouverait dehors. »

Cette expérience (non recommandable !) est riche d’enseignements. Elle montre que lorsqu’un changement négatif s’effectue de manière suffisamment lente, il échappe à la conscience & ne suscite la plupart du temps pas de réaction, pas d’opposition, pas de révolte. Chaque fois qu’un changement est trop faible, trop lent, il faut une conscience très aiguisée pour s’en rendre compte.

Il semble qu’aujourd’hui ce soit chose rare…

L’entrainement & le développement de la conscience sont l’un des points communs de toutes les pratiques de développement personnel : conscience de soi, conscience du corps, conscience du langage, conscience de ses pensées, conscience de ses émotions…

La chaleur (comme le stress) échappe à la conscience de la grenouille sans pour autant réduire les impacts négatifs. Bien au contraire!

Aiguisons notre conscience pour contrer les impacts du stress, réajuster les déséquilibres corporels & retrouver l’harmonie corps-esprit !

Ne succombons pas au piège de la grenouille dans la marmite d’eau !

Métaphore écrite par le philosophe Olivier Clerc.

 

 

LA SOPHROLOGIE ET LE STRESS

SOIREE/DEBAT avec l’association AMPhore 12 décembre 2011.

Parfois, le désir d’enfants a beau être présent, il arrive que la nature ne suive pas.

Entre procédures médicales lourdes, remises en questions personnelles, espoir et désespoir, désirer un enfant peut être une véritable épreuve pour le couple.

Inspirée de techniques orientales & occidentales, la sophrologie propose un panel d’outils destinés à mobiliser de façon positive les capacités & ressources de l’être humain.

La pratique régulière de la sophrologie permet de mieux gérer ses émotions, appréhensions & angoisses.

Elle permet de ne plus subir les échecs et apprend à développer la confiance en soi… & dans son corps.

ILE BEAULIEU- www. nantes-beaulieu-sophrologie.com//06 82 00 14 85

Tarif: 45 euros la séance.

 

 

 

La Sophrologie à Nantes

Angoissés, stressés, surmenés… Envie d’ancrer le positif en vous?
N’hésitez plus, faites appel à la sophrologie.
Blandine LEROY, sophrologue praticien, diplômée de l’Institut de Formation à la Sophrologie (PARIS X), vous accueille dans son cabinet à Nantes, sur l’île Beaulieu pour vous faire découvrir les bienfaits de la sophrologie.
Alliant techniques respiratoires, contractions musculaires et visualisations d’images positives, la sophrologie est un accompagnement qui s’adresse à toutes les personnes qui souhaitent retrouver confiance en soi, gérer le stress, canaliser leurs émotions, lâcher prise…
Bannière site de sophrologie




mon écolobeauté |
E-dermatologie |
mincir vite et durablement ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | actudunet
| L'Eté sans Sida
| Bien vivre sa vie